Commenter

Un gendarme sanctionné pour des propos en ligne, sous pseudonyme et en dehors du service

Un capitaine de gendarmerie peut-il tenir sur Internet des propos outrageants à l’encontre du gouvernement, en dehors de son service et sous couvert d’anonymat ? Non, a répondu le Conseil d’État dans un arrêt du 27 juin 2018 qui a validé le blâme infligé par sa hiérarchie.  Lire la suite

Article complet