Commenter

Pourquoi le Conseil d’État autorise une exploitation de données saisies via l’état d’urgence

Alors que le tribunal de première instance avait jugé que les éléments n’étaient pas réunis pour justifier une telle procédure extra-judiciaire, le Conseil d’État a autorisé la police à exploiter des données informatiques saisies à Roubaix chez un suspect ayant fait l’objet d’une perquisition administrative. [Lire la suite]

Article complet