Commenter

Comment l'Etat tente de préserver ses intérêts souverains face à Huawei

Aux Etats-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande ou en Grande-Bretagne, le géant chinois des équipements télécoms est banni ou exclu de certains marchés d’infrastructures mobiles, sur fond de soupçons d’espionnage pour le compte de Pékin. La France, elle, refuse pour l’heure de claquer officiellement la porte à l’industriel. Mais l’exécutif se montre très vigilant, tout évitant de froisser la Chine.

Article complet