Commenter

Revenge porn visant Benjamin Griveaux : à quelles sanctions s’exposent ceux qui le partagent ?

Plusieurs internautes ont relayé des sextapes attribuées à Benjamin Griveaux par un site auparavant inconnu. Si cette diffusion d’images privées dont il est victime est avérée, elle est encadrée par la loi. De la première personne qui a publié les images jusqu’à celles qui les partagent sur Twitter, toutes s’exposent à des sanctions judiciaires. Face à cette vague qu’on peut qualifier de revenge porn, le…

Article complet