Commenter

Non, M. Macron, il n’est pas « inacceptable » de parler de « violences policières »

Emmanuel Macron n’accepte pas que, dans « un Etat de droit » comme le sien, l’on parle de « violences policières ». Les médias, le droit et les images ne sont pas d’accord avec lui… Régis Portalez est un homme dangereux. Heureusement, le garde des Sceaux et le procureur du tribunal de grande instance de Paris, son relais répressif zélé, veillent et sont décidés à le mettre hors d’état…

Article complet