Commenter

Les Marocains sont «les otages de partis qui instrumentalisent la religion»

Au Maroc, l’affaire de la journaliste Hajar Raïssouni ravive le débat sur les libertés individuelles, et notamment les droits des femmes. L’activiste Fouzia Assouli fustige dans un entretien avec Sputnik un cadre juridique en décalage avec la société et qui, au nom de la religion, consacre une «hypocrisie».

Article complet