Commenter

L’État français aurait dû verser 500 euros à Salah Abdeslam

Qualifiant d’«illégales» ses conditions de surveillance en prison, le tribunal administratif de Versailles a condamné l’État français à payer 500 euros à Salah Abdeslam, le seul auteur en vie des attentats de Paris du 13 novembre 2015, écrit Le Figaro. Le prisonnier y a toutefois renoncé.

Article complet