Commenter

Les débordements de Toni Erdmann

Parce qu’elle travaille désormais à Bucarest pour une grosse boite en tant que consultante et qu’elle présente des plans de restructuration économique entraînant un certain nombre de licenciements, Inès ne voit désormais quasiment plus jamais son père. Ce dernier est une espèce de clown lunaire qui affectionne particulièrement les déguisements. Un jour, il décide de rejoindre sa fille dans son univers, en Roumanie, pour lui…

Article complet