Commenter

La santé mentale est aussi un facteur dans le choix d'avoir ou non des enfants

Pour les «childfree» qui invoquent des raisons d’ordre psychologique, c’est la double peine: aux injonctions de procréer s’ajoute le tabou des troubles mentaux. Lire la suite

Article complet