Commenter

La plainte d’un Gilet jaune mutilé par une grenade GLI-F4 classée sans suite

Le parquet de Bordeaux a classé la plainte d’Antoine Boudinet qui avait eu la main arrachée par une grenade GLI-F4 pendant une manifestation des Gilets jaunes. L’enquête conduite par la police des polices n’a pas permis d’identifier l’auteur du tir. Son avocat veut obtenir des investigations supplémentaires.

Article complet