Commenter

République des mots justes, démagogie des mots doux…

Je suis tellement obsédé par le langage, la parole, leur qualité, leur délitement, les vertus qui doivent les irriguer, les pauvretés et les faiblesses auxquelles ils ont à échapper que je peux lasser ceux qui visitent ce blog et me font l’honneur de lire mes billets. Pourtant je n’ai pas envie de m’en excuser, d’abord parce que cette préoccupation est un problème de civilisation, ce…

Article complet