Commenter

Quand c’est l’exception qui fait la règle

Craindre la disparition des mentions de père et de mère sur les actes officiels était, disait-on, un fantasme et une intox. Christiane Taubira, elle-même, percevait bien l’enjeu, puisqu’en janvier 2013 elle affirmait la volonté de « ne pas désexuer le livret de famille » et de « maintenir la référence au père et à la mère ». Le Conseil de Paris vient pourtant d’adopter un…

Article complet