Commenter

Le problème de Diagoras : pourquoi nous aimons dire « parce que »

Par Gilles Martin. Il y a des livres que l’on croit avoir lu juste en entendant parler d’eux. C’est le cas pour moi de Le Cygne noir de Nassim Nicholas Taleb qui traite de l’imprévisible, ce cygne noir qui apparaît et vient contredire l’idée que tous les cygnes sont blancs ; c’est un livre qui nous dit que rien n’est certain, tout est imprévisible, qui peut venir…

Article complet