Commenter

Le "ni-ni" est un bon choix

La terrible tragédie aérienne qui a endeuillé des familles espagnoles et allemandes et ému la France n’a pas fait oublier l’imminence du second tour des départementales. On n’a pas à reprocher au président de la République d’avoir pris la mesure de cette catastrophe et d’avoir veillé, par sa présence et sa solidarité, à manifester à Angela Merkel et à Mariano Rajoy l’émotion qui était la…

Article complet