Commenter

La vision très noire de Guilluy

Peut-être plus encore que « la France périphérique », le dernier livre de Christophe Guilluy est assez noir. En développant sa pensée et l’enrichissant de développement bien vus, dont certains seront familiers aux lecteurs du blog, son discours peut devenir très pessimiste, un peu comme Natacha Polony, au point que parfois, j’ai même tendance à penser qu’il l’est un peu trop. Entre impasse politique et issue inquiétante…

Article complet