Commenter

Droit de vote sous tutelle : comment l’État risque d’affaiblir des gens vulnérables

Par Phoebe Ann Moses. Lors des échanges au cours du Comité interministériel du Handicap, le 25 octobre dernier, il a été question d’améliorer le sort des personnes en situation de handicap (nous dirons ensuite « handicapés », parce que c’est moins long et que ce n’est pas un gros mot) en levant un certain nombre d’obstacles rencontrés, qu’ils soient physiques ou administratifs. Cela n’est pas en soi…

Article complet