Commenter

Détournement massif de panneaux publicitaires pour dénoncer les responsables du réchauffement

« Pas de pub, pas de regrets ? ». C’est l’un des slogans que les passants ont pu découvrir le 27 novembre, sur quelque 600 panneaux publicitaires parisiens appartenant à JCDecaux. Non, ce n’est pas une initiative du groupe spécialisé dans la publicité urbaine à l’occasion de la COP21. Ses panneaux ont été détournés pour « dénoncer la mainmise des multinationales sur les négociations climatiques…

Article complet