Commenter

Défendre ses idées politiques : voter ou convaincre ?

Par Jacques Garello Je comprends, et je ne comprends pas. Je comprends le désespoir des électeurs de gauche qui ont la perspective de choisir entre le président fantôme, le premier ministre ambigu et Martine Aubry archaïque. Je comprends le désarroi des électeurs de droite qui se voient tiraillés entre un Nicolas Sarkozy qui les a déjà déçus, un Fillon ambigu et un Alain Juppé archaïque.…

Article complet