Commenter

Blessé grave sur la Zad : nouvelle controverse sur le recours aux grenades par les gendarmes

Que s’est-il passé le 22 mai sur la Zad de Notre-dame-des-Landes avant que Maxime, 21 ans, ne perde sa main, arrachée par l’explosion d’une grenade « GLI-F4 » à triple effet (lacrymogène, assourdissante, et explosive) ? Dans un communiqué publié le jour même, le ministère de l’Intérieur affirme qu’une « une cinquantaine d’opposants radicaux cagoulés se sont attaqués aux forces de l’ordre (présentes pour «…

Article complet