Commenter

A chacun son Jihad !

Entre les monstruosités et les crimes ordinaires, si on peut les qualifier tels, il y a un point commun en amont : jamais, de la part de ceux qui ont connu leurs auteurs avant, la moindre réserve, le plus petit bémol. Non, ils étaient serviables, gentils, on n’aurait jamais pu soupçonner que le pire surviendrait. En effet, sur les visages le crime n’imprime pas sa…

Article complet