Commenter

Trump raconte la frappe contre Soleimani: un compte à rebours et puis «boum»

Le jour de la mort de Qassem Soleimani, Donald Trump surveillait les déplacements du général, à un certain moment un compte à rebours a été déclenché avant que la frappe ne soit réalisée, a-t-il déclaré intervenant devant des donateurs du Parti républicain.

Article complet