Commenter

Le regain de tension dans le Golfe met le pétrole sous pression

Le baril était en nette hausse mardi après l’attaque d’un oléoduc saoudien par des drones, revendiquée par les rebelles du Yémen, et le « sabotage » de navires pétroliers dimanche. Saudi Aramco assure que son activité n’est pas affectée mais ces incidents mettent l’accent sur la vulnérabilité du détroit d’Ormuz, par lequel transitent 40 % des exportations mondiales de brut.

Article complet