Commenter

Elliott met la main sur Barnes & Noble

Le fonds activiste a déboursé 683 millions de dollars pour reprendre le libraire américain, ultra-puissant dans les années 1980 et 1990, mais qui a souffert de la concurrence d’Amazon et des ventes en ligne ces dernières années. Elliott va développer des synergies avec le Britannique Waterstones, racheté l’an dernier.

Article complet