Commenter

Assange arrêté, l'Équateur se dit victime de 40 M de cyberattaques, y compris de France

40 millions de cyberattaques ont été perpétrées contre des institutions de l’Équateur après l’arrestation du fondateur de WikiLeaks Julian Assange. Selon le vice-ministre équatorien chargé des Technologies de l’information et de la Communication, les attaques provenaient de plusieurs pays d’Amérique et d’Europe, dont la France.

Article complet