Commenter

Obsolescence programmée : mythes et réalités

Par Patrick Coquart lave-linge-Luc Saint-Elie–Creative Commons Comme le titrait Le Figaro du 25 juillet 2015, « L’obsolescence programmée est désormais un délit passible de prison ». En effet, la loi sur la transition énergétique qualifie l’obsolescence programmée d’infraction et punit les entreprises fautives de deux ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende. Le quotidien rappelle que l’obsolescence programmée est « une technique imputée aux distributeurs pour réduire volontairement…

Article complet