Commenter

Renault : priorité à l'alliance avec Nissan

L’Etat est pret « a reduire sa part » de 15 % au capital de Renault, un sujet de frictions recurrent avec Nissan, a indique Bruno Le Maire.

Article complet