Commenter

Brexit : la circulation des travailleurs dans le brouillard

OPINIONS. « Flextension ». Voilà la dernière création rhétorique pour désigner le délai étendu de 3 mois pour que la Chambre des communes ratifie l’accord, adaptable en fonction de l’avancée de ses débats. A moins qu’il ne s’agisse de qualifier la tension, fluctuante, mais consubstantielle au Brexit, notamment s’agissant des ressources humaines, comme le note Alexandre Lamy, avocat associé du cabinet Arsis.

Article complet