Commenter

Les libertés d'association et d'expression mises à mal au Maroc

L’association marocaine Racines, qui œuvre « pour l’intégration de la culture dans les politiques publiques de développement humain, social et économique », et animée par des militants de la solidarité internationale, a été dissoute le 26 décembre par une décision du tribunal de première instance de Casablanca, sur demande du ministère de l’Intérieur marocain. « La lecture du jugement trahit le parti pris du ministère…

Article complet