Commenter

Le général Gaïd Salah ordonne la répression en Algérie : "C’est un signe de panique parce que la rue devient un contre-pouvoir"

M anach habsin ! (on ne s’arrêtera pas) ». L’immense banderole accrochée sur la façade de la rue Didouche Mourad annonce la couleur. Tôt dans la matinée de vendredi, le centre d’Alger a de nouveau vibré au rythme des chants et des slogans : …

Article complet