Commenter

«Le destin commun du Maroc et de l’Algérie a modelé les sentiments mutuels de fraternité»

Le président de la Cour suprême d’Algérie, Abderrachid Tabi, a plaidé à Marrakech pour le rétablissement des relations de son pays avec le royaume chérifien. Sa prise de parole intervient après les propos de l’ex-président de l’Assemblée nationale algérienne qui a affirmé qu’«en vérité, le Sahara [occidental, ndlr] était marocain et rien d’autre».

Article complet