Commenter

Hydrocarbures: entre le gouvernement par intérim et la rue algérienne, le torchon brûle

L’Algérie veut réformer son secteur pétrolier afin d’attirer les investisseurs étrangers. Rien de révolutionnaire, la compagnie nationale gardant la main sur les gisements. Pourtant, la rue s’enflamme contre cette réforme conduite en pleine période de transition politique. Francis Perrin, directeur de recherche à l’IRIS, revient sur le dossier.

Article complet